Cap Collaboratif est, à l’origine, un groupe de pratique créé par des avocats tous formés au processus collaboratif et exerçant essentiellement en droit des affaires

 

 

En avril 2018, afin de mieux répondre aux besoins de leurs clients et convaincus de la nécessité de renforcer la formation des avocats et des autres professionnels du droit au processus collaboratif mais également de promouvoir ce mode amiable de résolution des conflits, les membres de ce groupe de travail ont décidé de créer une association.



Le processus collaboratif

 

Le processus collaboratif est un mode alternatif de règlement des conflits destiné aux personnes désireuses de régler un différend sans altérer le lien existant entre elles.

Il se déroule dans un cadre contractuel fixé par un contrat collaboratif signé en début de processus et qui organise le déroulement d’une négociation dite raisonnée fondée sur les intérêts des personnes et non sur leurs positions.

Le processus collaboratif a été créé aux Etats-Unis dans les années 90 par l’avocat Stuart Webb et son efficacité a depuis été démontrée outre-Atlantique. S’il est pratiqué en France depuis une dizaine d’année, c’est de manière encore trop confidentielle et réduite au droit de la famille.

Or cette méthode de résolution de conflit peut être déclinée avec succès dans tous les domaines du droit. 

Cap collaboratif est membre de l’Association Française des Praticiens du Droit Collaboratif (AFPDC). Tous les membres fondateurs de Cap Collaboratif ont été formés par des formateurs de l’AFPDC. A l’instar de Cap Collaboratif, ils sont signataires de la Charte de l’AFPDC (Ici).

Les membres du conseil d’administration


Anne-Sophie ALLOUIS (Président), Gwanaëlle BOUILLE, Anne GUILLET DELATTRE, Laurence FASSIER, Stéphane FERTIER (Vice-Président), Juliette GRISET, Véronique HARDOUIN (Trésorier), Lionel JAQUEMINET, Jean-Didier VOGELI, Anne-Carine ROPARS-FURET (Secrétaire), Valerie SEDALLIAN.